5 choses qui me manqueront de Grenoble

Je ne sais pas si l’on peut dire que Grenoble est un petit point sur la carte, mais ce qui est sûr, c’est qu’elle n’a pas une image très positive dans l’imaginaire collectif de ceux qui n’y habitent pas. Quand j’y suis arrivée il y a quatre ans, un covoitureur m’a même dit : « si tu n’aimes pas le ski, tu vas tellement t’ennuyer à Grenoble que tu pourras finir ta thèse en 2 ans ! » [NB : une thèse dure au moins 3 ans]. Si on la désigne parfois comme le « Chicago » français à cause de la délinquance (et de la chanson de Calogero !), il ne faut pas s’arrêter à la lecture des faits divers (sinon, effectivement, on part en courant haha). Perso, j’ai beaucoup aimé cette ville, j’y ai fait de très belles rencontres et j’avais envie de partager avec vous quelques-unes des choses qui me manqueront le plus de la « capitale des Alpes ».

Lire la suite de « 5 choses qui me manqueront de Grenoble »

L’Irpinia, le visage rural de la Campanie

La Campanie est une région italienne qui a su depuis longtemps gagner le cœur des voyageurs. Les sites archéologiques majeurs comme Pompei, Herculanum ou encore Paestum, les paysages enchanteurs de la côte amalfitaine et de Capri, sans oublier la métropole envoûtante de Naples, il y a de quoi s’émerveiller à chaque coin de rue. Toutefois, la « face B » de cette région reste largement méconnue, alors pourtant qu’elle n’est pas en reste pour ce qui est du patrimoine et des paysages ! Tout en contraste avec la métropole napolitaine, laissez-vous guider aujourd’hui à la découverte de la verte Irpinia, vous pourriez être agréablement surpris.

Lire la suite de « L’Irpinia, le visage rural de la Campanie »

Besançon, petit bijou d’architecture franc-comtois

Pendant très longtemps, Besançon était pour moi la ville dans laquelle, quelques fois par an, nous allions avec mes parents faire les magasins, en particulier pour les fournitures scolaires (ce moment exaltant !), dans l’hypermarché Géant avec pause déjeuner à la Croissanterie. La seule vision de la ville que j’avais était donc une traversée rapide en voiture par les grands axes, longeant tout de même la citadelle, jusqu’à la zone commerciale de Châteaufarine. Ce n’est que depuis quelques années que j’ai commencé à fréquenter le centre-ville, et en 2020, j’ai voulu jouer les guides pour des amis – ce qui m’a obligé à approfondir ma connaissance de cette petite cité franc-comtoise !

Lire la suite de « Besançon, petit bijou d’architecture franc-comtois »