« De Calais à Cayeux-sur-Mer » 4 jours sur la Vélomaritime

Quand j’ai vu que le thème du rendez-vous En France Aussi pour le mois de juillet était « sur le rivage », je me suis dit que cela collerait parfaitement au petit voyage à vélo que j’avais prévu de faire au début du mois, entre Côte d’Opale et Baie de Somme, sur les rives de la Mer Manche. Deux semaines après mon retour, je me lance donc dans le récit de ces quatre jours à vélo dans une région que je ne connaissais pas du tout, et qui m’a donné très envie d’y retourner ! Le thème « Sur le rivage » a été proposé par Pauline du blog Petites Evasions Grandes Aventures. Vous pouvez retrouver les autres contributions et les autres thématiques sur le site En France Aussi.

Lire la suite de « « De Calais à Cayeux-sur-Mer » 4 jours sur la Vélomaritime »

A la découverte des campagnes italiennes avec les « drapeaux oranges » du Touring Club

L’été approche et peut-être que, comme moi, vous espérez très fort pouvoir traverser les frontières dans les prochains mois pour aller bronzer en Italie… Si vous connaissez les principales destinations touristiques du pays (ou même si vous n’y avez jamais mis les pieds), vous êtes peut-être à la recherche de nouvelles idées pour passer des vacances originales dans le Bel Paese. Amoureuse des campagnes et des petits villages, je ne peux que vous conseiller de vous éloigner des côtes pour aller découvrir l’arrière-pays et les montagnes. Je vous présente aujourd’hui 7 villages labellisés « bandiera arancione » du nord au sud de l’Italie, qui sauront ravir vos envies d’évasion.

Lire la suite de « A la découverte des campagnes italiennes avec les « drapeaux oranges » du Touring Club »

Balade bucolique dans la vallée de l’Ornain

En mai, je participe pour la première fois au rendez-vous #EnFranceAussi. Chaque mois, les blogueurs qui le souhaitent peuvent écrire un article sur un thème donné et qui met à l’honneur une destination française. Virginie, du blog Les Aventures d’Arthur et Thibaut a proposé le thème « se la couler douce » pour le mois de mai. Pour moi, cela évoque l’eau (qui peut couler doucement) et la détente. Alors je vous emmène à la découverte des villages des bords de l’Ornain, véritables havres de paix. 

Lire la suite de « Balade bucolique dans la vallée de l’Ornain »

Tout plaquer et aller vivre en Meuse

Mes premières impressions sur ce petit coin de Lorraine.
Après ma thèse, j’avais envie de partir travailler ailleurs. J’avais envie de m’installer dans un endroit que je ne connaissais pas et d’avoir la chance d’apprendre à le connaître, comme j’avais fait avec l’Irpinia quelques années plus tôt. A grands coups de CV envoyés aux quatre coins de l’Hexagone, voilà qu’un beau jour de novembre, on m’annonce que je suis embauchée à Ligny-en-Barrois. Je ne vais pas vous mentir, le mois de décembre a été pleins de remises en question : « Ok, Lucie, c’était sympa de se projeter dans n’importe quel coin perdu de France, mais cette fois, c’est pour de vrai, tu pars t’installer dans la Meuse le mois prochain ! » Quitter mes amis et mes habitudes grenobloises, ce n’était pas une mince affaire. Mais après 3 mois en Lorraine, je peux vous le dire, je ne regrette rien !

Lire la suite de « Tout plaquer et aller vivre en Meuse »

Un train nommé espoir : petite histoire de la ligne Avellino – Rocchetta Sant’Antonio

Vendredi 3 novembre 2017, 15h37. J’arrive enfin à la gare de Calitri, un bâtiment à l’aspect abandonné, caché entre de grands hangars industriels. Je gare ma voiture, je regarde l’heure ; c’est bon, je suis arrivée à temps. Je contourne l’édifice et me rend sur le quai. Je suis seule, il est encore tôt. Il fait froid et je mets mes mains dans mes poches ; l’hiver pointe déjà le bout de son nez en haute Irpinia. Pourtant, je ne louperais ce moment pour rien au monde. Aujourd’hui, le train qui n’a pas sifflé depuis longtemps est remis en circulation. La première course d’une longue série qui annonce la reprise progressive du trafic, à des fins touristiques, sur la ligne Avellino-Rocchetta Sant’Antonio. 

Lire la suite de « Un train nommé espoir : petite histoire de la ligne Avellino – Rocchetta Sant’Antonio »

5 choses qui me manqueront de Grenoble

Je ne sais pas si l’on peut dire que Grenoble est un petit point sur la carte, mais ce qui est sûr, c’est qu’elle n’a pas une image très positive dans l’imaginaire collectif de ceux qui n’y habitent pas. Quand j’y suis arrivée il y a quatre ans, un covoitureur m’a même dit : « si tu n’aimes pas le ski, tu vas tellement t’ennuyer à Grenoble que tu pourras finir ta thèse en 2 ans ! » [NB : une thèse dure au moins 3 ans]. Si on la désigne parfois comme le « Chicago » français à cause de la délinquance (et de la chanson de Calogero !), il ne faut pas s’arrêter à la lecture des faits divers (sinon, effectivement, on part en courant haha). Perso, j’ai beaucoup aimé cette ville, j’y ai fait de très belles rencontres et j’avais envie de partager avec vous quelques-unes des choses qui me manqueront le plus de la « capitale des Alpes ».

Lire la suite de « 5 choses qui me manqueront de Grenoble »

L’Irpinia, le visage rural de la Campanie

La Campanie est une région italienne qui a su depuis longtemps gagner le cœur des voyageurs. Les sites archéologiques majeurs comme Pompei, Herculanum ou encore Paestum, les paysages enchanteurs de la côte amalfitaine et de Capri, sans oublier la métropole envoûtante de Naples, il y a de quoi s’émerveiller à chaque coin de rue. Toutefois, la « face B » de cette région reste largement méconnue, alors pourtant qu’elle n’est pas en reste pour ce qui est du patrimoine et des paysages ! Tout en contraste avec la métropole napolitaine, laissez-vous guider aujourd’hui à la découverte de la verte Irpinia, vous pourriez être agréablement surpris.

Lire la suite de « L’Irpinia, le visage rural de la Campanie »

Besançon, petit bijou d’architecture franc-comtois

Pendant très longtemps, Besançon était pour moi la ville dans laquelle, quelques fois par an, nous allions avec mes parents faire les magasins, en particulier pour les fournitures scolaires (ce moment exaltant !), dans l’hypermarché Géant avec pause déjeuner à la Croissanterie. La seule vision de la ville que j’avais était donc une traversée rapide en voiture par les grands axes, longeant tout de même la citadelle, jusqu’à la zone commerciale de Châteaufarine. Ce n’est que depuis quelques années que j’ai commencé à fréquenter le centre-ville, et en 2020, j’ai voulu jouer les guides pour des amis – ce qui m’a obligé à approfondir ma connaissance de cette petite cité franc-comtoise !

Lire la suite de « Besançon, petit bijou d’architecture franc-comtois »