Grands lacs du Grand Est

Quand on n’a pas la mer à proximité, il est toujours utile d’avoir quand même sous le coude quelques idées sorties pour les jours où le thermomètre grimpe sévèrement… C’est l’occasion d’ouvrir une carte et de chercher quels sont les lacs les plus proches ! Pour ce nouveau rendez-vous En France Aussi – sur le thème des « lieux de baignade et pour lequel je suis la « boss » ce mois-ci – je vous propose trois idées sorties mêlant culture et baignade, pour les chaudes journées d’été.

1.   Le Lac du Der et son Village-Musée

Le lac se déploie à la frontière entre les départements de la Marne et de la Haute-Marne, à une quinzaine de kilomètres de la ville de Saint-Dizier. C’est un des plus grands lacs artificiels d’Europe, avec 4800ha, plus de 77km de rives et plusieurs îles.

Il a été réalisé dans les années 1970, afin de maîtriser les débordements de la Seine, comme un gigantesque réservoir pour retenir l’eau avant son arrivée dans la Capitale. Ce fut bien sûr une opération d’aménagement hors normes qui ne fut pas sans heurts. Trois villages ont du être engloutis et les habitants ont tenté, tant bien que mal, de résister, mais leurs voix furent bien faibles face aux grands projets de la Nation.

extrait de journal de 1967
Extrait de journal – 1967

Avant la baignade dans l’une des 6 plages du lac, je vous conseille un tour au Village-Musée du Der, tenu par une association à Sainte-Marie-Nuisement. Le parcours d’exposition retrace l’histoire de la construction du lac, mais aussi les coutumes et vieux métiers de la région. Il est aussi un hommage, un lieu de mémoire des trois villages engloutis : Champaubert-aux-Bois, Chantecoq et Nuisement-aux-Bois. En effet, l’exposition se développe dans plusieurs édifices qui forment un petit hameau, avec au centre l’église de Nuisement-aux-Bois, sauvée des eaux et déplacée ici.

Après la visite, c’est l’heure de trouver la plage idéale pour aller bronzer le reste de la journée. Ma préférée est celle des Sources du Lac, près de la commune d’Éclaron ! C’est aussi, stratégiquement, la plage la plus proche de chez moi !!

Pour ceux qui n’aiment pas passer des heures sur la plage, les abords du lac sont aussi ponctués d’endroits plus sauvages, avec des observatoires de la faune et de la flore – car en fin de compte, cette grande opération d’aménagement se révèle être aujourd’hui une importante réserve de biodiversité.

plage en sable, lac ensuite et arbres touffus à l'arrière
Plage des Sources du Lac
2. Le lac de Madine et le village d’Hattonchâtel

Allons un peu plus à l’est à présent, avec un autre lac à cheval sur deux départements, la Meuse et la Meurthe-et-Moselle : le lac de Madine, ou « La Madine » pour les intimes ! Plan d’eau artificiel, il existe depuis 1971 et forme une réserve d’eau pour Metz et son agglomération (pleins de détails techniques sur ce site). C’est aussi une base de loisirs, où peuvent être pratiqués de nombreux sports aquatiques (pêche, plongée, pédalos, paddle etc.)

lac de madine, pontons et jour tombant
le lac de Madine

Faire un tour sur son port, c’est entendre le « gling-gling » des mâts des bateaux à voiles agités par le vent. Une petite musique poétique pour nos douces oreilles, un petit air de vacances à tout moment de l’année !

port de bateaux à voile avec ciel gris couvert
le port

Mais avant de lézarder au soleil, laissez-moi vous conduire à une dizaine de kilomètres de là, dans le hameau d’Hattonchâtel. C’est la partie haute du village de Vigneulles-les-Hattonchâtel, qui surplombe les côtes de Meuse et d’où l’on devine, au loin, le lac de Madine.

Il faut garer sa voiture à l’entrée du hameau, au niveau du virage en épingle (mais pas de panique, il y a un parking !), puis suivre l’unique voie, la rue Miss Skinner, du nom de l’américaine qui restaura le grand château qui veille tout au bout du chemin. On ne peut pas se perdre car la rue fait un cercle et vous ramènera au point de départ. En flânant, admirez les jolies façades, l’église et son petit cloître, et entrez dans la cour de l’ancienne école pour avoir une vue dégagée sur les environs.

cour entre deux bâtis anciens avec vue sur le lac au loin
Hattonchâtel : la cour de l’ancienne école, le cloître, le château.

Le château se visite quelques jours par semaine, mais il est aussi utilisé pour l’organisation de mariages ou autres grandes fêtes familiales.

3.   Le lac d’Orient et le moulin de Dosches

Pour terminer, direction l’Aube, un département que j’ai découvert grâce à une formation que j’ai fait au mois d’avril à Troyes. Un gros coup de cœur, tant pour la ville que pour ses environs.

Le lac d’Orient, voilà un nom qui laisse rêveur… mais peut-être devrais-je parler des Lacs de la Forêt d’Orient, car il s’agit en fait d’un ensemble de lacs, qui ont peu ou prou la même histoire que le lac voisin du Der ! Ce patchwork de lacs sert aussi à réguler la Seine. Le chantier démarre un peu avant celui du Der (en 1959) et ne nécessite pas la submersion de villages. Toutefois, dès les années 20 et les premières esquisses du projet, les habitants et décideurs locaux se sont tout de même fortement opposés au projet… mais Paris a fini par gagner !

Plusieurs plages s’égrènent autour du lac d’Orient, mais c’est à Mesnil-Saint-Père que l’on trouve la Maison des Lacs, où dénicher une carte des environs et quelques cadeaux à rapporter à vos amis. Un bon point de départ avant de choisir le lieu où vous poserez vos nattes et votre glacière !

Côté visite culturelle, si la Ville de Troyes est environ à 30 minutes de voiture, elle nécessite bien plus qu’une demi-journée pour être parcourue, explorée et admirée comme il se doit. Avant votre baignade, je vous propose de vous arrêter à Dosches et d’aller visiter un moulin à vent.

moulin à vent vu de côté, en bois, au milieu de l'herbe
Moulin de Dosches

C’est une association qui, au début des années 2000, a décidé de se lancer le pari fou de reconstituer un moulin à vent, en bois, tel qu’il en existait des centaines en Champagne autrefois. Petit à petit et grâce à un peu d’huile de coude, ils ont atteint leur objectif en quelques années, et ont fait de cet endroit un peu à l’écart du village, un lieu d’exposition et de transmission des savoir-faire locaux.

Outre le moulin, dans lequel vous pourrez grimper si vous n’avez pas le vertige, le site est complété par une grange aux dimes (elle-aussi reconstruite), un four à pain, un labyrinthe et un joli jardin en permaculture. Dans la boutique, il est possible d’acheter de la farine et des pâtes fabriquées dans l’Aube ! Les enfants pourront même écraser des grains de blé au pilon pour découvrir comment se fabrique manuellement la farine.

Jardin du Moulin
A la revoyure !

Qui a cru qu’on ne pouvait pas « se dorer la pilule au soleil » dans le Grand Est ? Ces trois jolis lacs, et leur chapelet de plages, sauront ravir grands et petits lorsque le soleil se fait puissant dans le ciel. N’oubliez pas la crème solaire, et si vous passez dans le coin, faites-moi signe !!

Vous connaissiez ces lacs ? Ils vous ont plu ?

coucher de soleil sur un lac
Coucher de soleil sur le Der

4 commentaires sur « Grands lacs du Grand Est »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s